iFrica360 – La YouTube d’Afrique cree par un groupe de jeune entrepreneur Guineens

En 2015, un groupe de jeune entrepreneur Guinéens s’est réuni pour créer, iFrica360, la plateforme de partage vidéo pour l’Afrique. L’objectif était de contester le statu quo pour développer des solutions numériques sur mesure pour les créateurs, les artistes et les média africains. Ils voulais créer un espace où la riche diversité culturelle et la créativité de l’Afrique sont présentées et célébrées par le crowdsourcing. iFrica360 a été incubé par la Fondation Tony Elumelu au Nigeria.

Amadou Hanne as eu l’occasion a discute avec le co-fondateur de iFrica360, Abdourahamane Condé, qui fait parti du movement Africans Building Africa.

 

1. Parlez-nous de vous et de votre entreprise/organization

Mon nom est Abdourahamane Condé, je suis ingénieur en conception aéronautique et spatiale et co-fondateur de iFrica360. C’est une plateforme de partage de vidéos en ligne à l’instar de YouTube ou Dailymotion. Sa particularité est qu’elle est axée sur l’univers média africain et a pour but de fournir du contenu ciblé et de qualité à ses utilisateurs. Je l’ai cofondé avec cinq autres jeunes Guinéens désireux de redorer l’image de notre continent. La plateforme est lancée depuis un mois et à déjà enregistré près de 13000 visiteurs.

 

2. Quel a été le capital nécessaire pour démarrer votre entreprise et comment avez-vous pu réunir ce capital?

Ce capital vient pour partie des poches même de l’un de ses membres fondateurs et pour une seconde part des fonds récoltés grâce à la fondation Tony Elumelu en tant que membre de la promotion 2015 du programme TEEP. Ce programme a pour but d’aider et d’accompagner les jeunes startups africaines dans leur développement

 

EN RELATION: Épisode 2: Comment une entrepreneure Sénégalaise fait avancer l’Afrique à travers sa plateforme de financement

 

3. Quels sont les défis auxquels vous faites face dans votre entreprise et comment surmontez-vous ces défis?

Alors il y’a deux aspects les défis à court terme et d’autres d’ordre un peu plus général. Déjà étant donné qu’on s’est lancé depuis un mois, le challenge à court terme est de se faire une place dans le “game” et pour cela il faut être le plus visible possible. Nous essayons d’accroître autant que peut se faire notre influence sur les réseaux sociaux. Nous utilisons nos différents médias sociaux afin de promouvoir notre plateforme et les artistes présents sur la plateforme par la même occasion. Il s’agit d’une nouvelle manière de communiquer à laquelle il faut s’adapter et nous espérons qu’à terme ça fera la différence
Mais de manière plus générale le principal défi est de mettre en place un écosystème dans lequel les artistes pourront vivre de leur art et les utilisateurs avoir du contenu correct et de manière régulière. Pour cela il faut réussir à avoir un maximum d’utilisateurs et à vulgariser la création de contenu média sur le continent.

 

4. Où situez-vous votre entreprise dans 5 ans et quelles mesures prenez-vous aujourd’hui afin d’atteindre ces objectifs?

Alors je vais aller droit au but, l’objectif est de conquérir l’Afrique. Nous avons l’ambition d’être non seulement la première plateforme de partage de vidéos sur le continent et dans la diaspora africaine mais également un acteur majeur dans le domaine de la production. Et ce n’est que logique d’ailleurs car en Afrique tout est à construire, cela est d’autant plus vrai dans le monde du digital. On devrait être capable de créer du contenu comparable à ce qui se fait ailleurs et pour cela il faut du travail, du génie et de la volonté.
Nous espérons donc qu’à l’horizon de cinq ans nous aurons fait un grand pas dans la réalisation de ces objectifs.
Comment on va faire ça ? C’est simple; on va innover, on va recruter de jeunes talents et les mettre dans les meilleurs conditions pour valoriser leur créativité. Ça a l’air simple comme ça mais ça demande énormément de travail.

 

EN RELATION: AgroMarket – Le marche Africain Numerique au Senegal 

 

5. Quel conseil donneriez-vous à d’autres entrepreneurs qui cherchent à créer une entreprise ou à investir en Afrique?

Pour réussir dans l’entreprenariat en Afrique, il faut savoir ce qu’on veut, être courageux car ce n’est pas facile, être rigoureux dans le travail, mais Le plus important à mon avis c’est d’être consistant. Quoiqu’il arrive il ne faut pas abandonner, il faut rester, survivre et attendre son tour. C’est comme cela que ça marche.

 

6. Comment votre entreprise participe-t-elle au développement de l’Afrique?

Nous essayons de redonner aux africains le contrôle de leur image. On a pris l’habitude de voir l’Afrique à travers ce que montrent les autres et c’est rarement un visage séduisant que l’on voit. Nous, on aimerait que les africains eux même décident de ce qu’ils aimeraient qu’on voit de leur continent car c’est le leur après tout. Et on espère que cela va susciter l’envie de connaître l’Afrique, de venir vivre en afrique, d’investir en afrique. Il faudrait être capable de créer un rêve Africain comme Hollywood l’a fait pour les USA. C’est essentiel pour le tourisme mais également pour notre économie. C’est notre manière à nous de contribuer au développement de notre chère Afrique.

 

Website: www.ifrica360.com/

About
Amadou is a Social Entrepreneur, Business Coach, Public Speaker, and Promoter of African Entrepreneurship. Passionate about Africa and Entrepreneurship, Amadou’s mission is to work with African Entrepreneurs to bring out their stories and support them. As the Host of Africans Building Africa Podcast, Amadou loves to chat with African Entrepreneurs to deliver informative and inspiring content to Africans who would like to start a business or invest in Africa.

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search