Mariama KABA, la jeune guinéenne qui redore limage de son Pays

 In french, Stories

MIRANASS TOURISME est une agence qui fait la promotion du Tourisme de l’Artisanat et de la Culture Guinéenne à travers le E-tourisme.

Ibrahim Camara as eu l’occasion a discute avec le fondateur de Miranass Tourisme, Mariama KABA, qui fait parti du movement Africans Building Africa.

 

1. Alors Mariama, présente toi à nos lecteurs s’il te plait

Je m’appelle Mariama KABA, informaticienne de profession, j’ai fais ma licence au centre universitaire de Labé, Fondatrice de Miranass Tourisme, également IT à la société Sodipharm. Je suis une passionnée de la nature et de l’art.

 

2. Parle-nous un peu de ton entreprise Miranass Tourisme

Miranass Tourisme est une agence qui fait la promotion de la culture et du tourisme guinéen à travers la vente des œuvres d’art, l’exposition et l’organisation des circuits touristiques. J’ai officiellement lancé l’agence au mois de Septembre 2016. L’idée m’est venue pendant mon cursus universitaire, lors de différentes excursions avec mes camarades, on rencontrait des difficultés pour trouver les lieux à visiter, les difficultés d’accès à des zones et le manque d’information sur la culture de certains villages à fort potentiel touristique. Miranass représente la big data du tourisme et de la culture en Guinée, notre objectif est d’identifier la Guinée à travers ses ressources touristiques mais aussi à travers sa diversité culturelle.

 

En Relation: iFrica360 – la YouTube d’Afrique cree par un groupe de jeune entrepreneur Guineens

 

3. As-tu eu des difficultés à créer ton agence ? Déjà une année, quelles sont les acquis de MIRANASS TOURISME?

Oui, comme la plupart des entrepreneurs, j’ai eu des difficultés liés à certains facteurs mais aujourd’hui j’ai réussi à boucler quelques partenariats avec certains opérateurs, des clients potentiels, nous avons dressé des  informations fiables sur certains sites touristiques, également nous avons pu collaborer avec des artisans.

 

4. Comment as-tu réussit à réunir le capital nécessaire ?

J’ai longtemps économisé pour avoir le capital minimum, j’ai commencé en tant que formatrice à l’institut de langue sis à la belle vue. Je donnais les cours d’informatique de base (Microsoft, Word, Excel). Grace à cela, j’ai réussi à réunir le capital qui m’a permis d’ouvrir un compte bancaire et de créer l’entreprise. Quatre mois après la création j’ai participé au concours Hakhaton à Conakry, j’ai eu le deuxième prix et cette reconnaissance a beaucoup contribuer à l’évolution de Miranass Tourisme.

 

5. Qu’est ce qui t’as poussé à entreprendre malgré que tu aies un emploi ?

Ce qui m’a poussé à créer Miranass Tourisme c’est l’envie de trouver solution au problème d’accès aux sites touristiques  et de faire ressortir à la face du monde les merveilles de la nature, l’art et la culture guinéenne. Je veux apporter ma modeste contribution au développement de mon pays à travers ma vision de faire de la Guinée une destination touristique incontournable au Monde.

 

6. Comment concilies-tu ta vie professionnelle à celle de cheffe d’entreprise ?

Je travaille en temps plein à mon service mais j’accorde le maximum d’attention à Miranass, je ne travaille pas seule, j’ai une équipe. Mon travail me permet de m’autofinancer. Comme la plupart des entreprises, le début n’est pas facile. Avant d’avoir un prêt financier je suis obligé de travailler pour développer mon agence.

 

EN RELATION: Episode 25: How a Young Fearless Guinean is set out to modernize Guinea with an Uber like Company 

 

7. Quels sont les prochains challenges de Miranass Tourisme ?

Le prochain challenge de Miranass c’est de continuer à être la big data du tourisme, nous allons toujours enrichir les informations répertoriant l’ensemble de tous les lieux à visiter sur le territoire guinéen, un autre challenge c’est d’inciter les guinéens à découvrir leur pays et aimer plus leur culture.

 

8. Quels conseils donnerais-tu aux jeunes comme toi qui voudraient se lancé dans l’entrepreneuriat ?

Le conseil que je donnerais aux jeunes qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat, c’est de trouver une idée, faire leur business plan puis foncer. Rien n’est jamais facile mais quand on veut, on peut. L’impossible n’existe pas, il faut foncer et ne pas hésiter à travailler en équipe. Le partage, l’esprit d’équipe propulse l’idée.

Site web: www.miranasstourisme.com

 

 

Recommended Posts
Comments
  • ivan
    Reply

    Thank you Jay well said

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search