Wazal Couture – Le Camerounais qui present la creativite et le style de l’Afrique

WAZAL COUTURE est une marque de mode africaine présentant la créativité et le style de l’afrique. Basé à Paris et au Cameroon, la société fait partie des défenseurs du mouvement #MadeInAfrica.

Ona  eu l’occasion de discuster avec le fondateur de Wazal Couture, Ayissi Nga Joseph Marie, qui fait partie du mouvement Africans Building Africa.

Parlez-nous de vous et de votre entreprise/organization ?
Je me prénomme Ayissi Nga Joseph Marie, créateur de la marque Wazal. Je suis écrivain à mes heures perdus.  Le titre Wazal parle d’amour et d’un tissu wazaliane que j’ai créér.  C’est un tissu protecteur magique seul le roi à un mot magique qu’il doit prononcer pour que les messages géométriques et codés de Paix apparaissent.  Le mot magique est “wazalkaliflagilistik.”
La marque wazal à été créée en 2005. À se jour j’ai eu à créer quatre collections: Braguette été, Africafutur, WazalRock, et Ova été.  Chaque année je m’organise à créer des collections et faire des pièces uniques pour mes deux clienteles. Je fais du prêt à porter et du haut de gamme.
En 2016, j’ai eu une nomination au beffta awards à Londres.
Quel a été le capital nécessaire pour démarrer votre entreprise et comment avez-vous pu réunir ce capital?
Au début de la création de mon entreprise fut ma famille, qui ont eux à réunirent la somme de 10,000 euros pour la création de mon entreprise wazal. Ils me soutient depuis la création de l’entreprise, côté morale, et côté financier.  J’ai eu cette chance, donc je profite pour leur remercier.
Quels sont les défis auxquels vous faites face dans votre entreprise et comment surmontez-vous ces défis?
À la base j’aime des défis, et des challenges, c’est sa qui booste mon énergie de créativité.
Les défis et problématiques sur le terrain, c’est les recherches des commerciaux pour commercialisées mes créations. Chaque fois que je crée, je veux commercialées mes creations. Ils me disent que je suis trop avance pour eux, ils veulent des produits qu’ils vend facilement. Alors, j’ai créér mon site de vente en ligne et raiseaux Facebook et Instagram. Dans c’est raiseaux ma clientèle me suis sa fait plus de 10 ans. Donc, je travaille avec m’a clientèle en direct. Quand je lance une collection, après je fais des séances photos et je les publie dans les raiseaux sociaux. Ma clientèle me passe directement les commandes, au bout de 6 ans je me suis fait mon carnet d’adresse avec quelques célébrités.
Les footballeurs: ROMARIC Koffi et Djibril cessé
Rappeur: Lalcko et WAYNE BECKFORD
Où situez-vous votre entreprise dans 5 ans et quelles mesures prenez-vous aujourd’hui afin d’atteindre ces objectifs?
Dans 5 ans, je compte avoir des boutiques en Afrique et en étranger. A la grâce de dieu, mon idée est de créer une structure de fabrication au Cameroun pour satisfaire m’a clientele.  Je veus aussi creer des emplois dans le long terme. Lors de mon dernier voyage au Cameroun, j’ai signé trois partenariats avec trois styliste: Driss Fame, Nuvi Creation, et Louis fame.
Je collabore avec trois directrices de communications au Cameroun sa fait plus de 8 ans. Je travaille aussi avec deux couturiers.  Pour moi j’ai déjà une équipe, il faudrait mettre  juste la structure en place.
Quel conseil donneriez-vous à d’autres entrepreneurs qui cherchent à créer une entreprise ou à investir en Afrique?
Le message que je donnerais à mes amis entrepreneurs, vues l’évolutions des technologies, et la modernisation, il faut faire des formations pour mettriser sont art.  Y croire en sois, sinon personne n’y croira en toi. Arrêter de faire le fainéant, le talent ne suffit pas si tu ne le cultuve pas.
Comment votre entreprise participe-t-elle au développement de l’Afrique?
Je vous explique mon idée avec mes amis styliste pour que l’entreprenariat puisse évoluer en Afrique.
Le problème qui revient souvent dans chaque projet est le financement et ou trouvé des partenariats.
M’a soulution avec mes amis stylistes est de:
  • faire un syndicat pour protéger les stylists
  • faire des propositions au dirigeant pour valoriser notre talent et pour pouvoir s’ouvrir au monde
  • imposer à chaque boutique,  ou commerce, à commercialer nos produits.
Ils y’a des acheteurs qui visite chaque année des pays africains et européens pour trouver des pièces rares.  Si c’est boutiques non pas c’est pièces et qu’on reste qu’au quartier, je ne vois pas comment on pourra évoluer.
Un autre problème j’ai remarqué est que beaucoup de styliste ne collaborer pas entre eux. Un message pour c’est styliste, a chaque créateur à sont univer, et un seul styliste ne peut pas vendre à toutes l’Afrique. Donc pourquoi ne pas se soutenir, pour faire nous même nos événements et expositions.
Quand se problème sera résolu, on pourra bâtir des empires et ont n’y travaille à pied ferme.

Facebook: www.facebook.com/WAZAL-Couture

LinkedIn: Wazal Couture

Website: http://www.wazalshop.com/

About
Amadou is a Social Entrepreneur, Business Coach, Public Speaker, and Promoter of African Entrepreneurship. Passionate about Africa and Entrepreneurship, Amadou’s mission is to work with African Entrepreneurs to bring out their stories and support them. As the Host of Africans Building Africa Podcast, Amadou loves to chat with African Entrepreneurs to deliver informative and inspiring content to Africans who would like to start a business or invest in Africa.

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search